Non classé

9 leçons apprises en 4 d’instruction en famille

Ce mois de juin marque la fin de notre 4ème année d’ief, à la maison. Que de chemin parcouru…

Ces 4 années d’instruction en famille ont fait de moi une autre personne. J’ai complètement évolué!!! Et j’adore le tournant qu’est en train de prendre ma vie.

Et je peux vous dire que ça a été très dur parfois. Je crois que je suis passée par toutes les émotions possibles. J’ai même eu envie de tout abandonner, il y a un an et demi.

Bref, j’ai énormément appris et aujourd’hui je voudrais vous partager les 11 leçons que j’en ai retenu!!!

9 leçons apprises en 4 ans d'école à la maison.

1- On ne choisit pas ses enfants.

Après 4 ans d’école à la maison et plus de 6 ans de maternage, il était quand même temps que je m’en rende compte 😅.

Chaque enfant est unique. Il naît avec sa personnalité, ses traits de caractère. Il a sa manière d’apprendre. Il a des rêves qui n’appartiennent qu’a lui.

J’ai 3 filles et malgré leur ressemblance physique, elles sont complètement différentes les unes des autres. Elles n’ont rien en commun!!!

Si il fut un temps, je pensais que les parents avaient pour devoir de modeler un peu leur enfant, en polissant les caractères un peu trop prononcés, en l’aidant à développer certains traits plutôt que d’autres; je suis aujourd’hui persuadé que chacune de leurs caractéristiques est un cadeau.

Nous avons tous quelque chose à apporter à l’humanité, nos enfants aussi et pour cela, ils ont besoin d’être préservé des attentes des uns et des autres.

 

2- C’est à la maman de s’adapter et non pas le contraire

Le gros avantage de l’école à la maison est de pouvoir s’adapter à chacun.

Il y a tellement de profils d’apprenant que ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionne pas forcément pour les autres. Heureusement, il existe pour chaque apprentissage des dizaines et des dizaines de méthodes différentes, nous n’avons plus qu’à trouver la bonne.

Mais pourquoi il est important de proposer  la méthode qui corresponde à chaque enfant?
Apprendre avec une méthode inadaptée est tout simplement contre productif. L’enfant va bloquer, il va mettre plus de temps que nécessaire pour acquérir la compétence visée. Il ne prendra pas de plaisir à apprendre et cela restera ancré à lui. Il va perdre confiance en lui également car il va penser que le problème vient de lui, qu’il est nul.

 

3- L’ief, c’est synonyme de beaucoup de travail pour maman

Entre les lectures et les formations pour se mettre à jour, la mise en place des activités, les sorties, le fait d’enrichir l’environnement de ses enfants, s’adapter à chacun, suivre les intérêts de chacun, s’intéresser aux différentes méthodes d’apprentissages existantes; l’instruction en famille est parfois synonyme de nuit blanche pour les mamans ieufeuses.

Accompagner ses enfants, c’est se former tous les jours, apprendre de nouvelles choses quotidiennement. C’est aussi travailler dans un environnement qui évolue sans cesse (très vite), les enfants grandissent, évoluent et il faut savoir suivre le rythme.

Il m’arrive même parfois de me réveiller la nuit parce que j’ai une solution ou que je suis inspiré et que j’ai plein d’idées d’activités sur un thème en particulier.

C’est un travail à part entière, non rémunéré!!! Le plus dur, je crois, c’est de ne pas savoir si ce projet sera une réussite ou non. Mais, c’est tellement enrichissant, passionnant que j’y prends personnellement beaucoup de plaisir, que pour rien au monde, je changerai cela!!! L’ief, permet de développer de nouvelles compétences. C’est quelque chose d’ultra motivant au quotidien, et qui fait qu’aucune journée ne ressemblera à la précédente. Et surtout que chaque jour vous vous couchez en étant meilleur que la veille.

[À lire: 8 Livres à lire pour réussir l’ief]

 

4- Il y a des moment où vous voudrez tout arrêter

Ce que j’ai vécu, il y a un an et demi, je sais que beaucoup d’entre vous l’ont vécu ou le vivent aussi.

J’ai été dépassé, tout simplement. J’étais sur tous les fronts, mon mari travaillait beaucoup, je gérais seule la maison, les enfants, l’ief, les courses,…
Je n’ai pas été à l’écoute de mes besoins. La fatigue s’est accumulée.

Un jour, j’ai craqué!!! J’ai été jusqu’à appeler l’école du quartier pour connaître les démarches à suivre pour une éventuelle scolarisation. Heureusement, personne ne m’a répondu.

Des moments difficiles, on en traverse toutes. L’important, c’est de mettre les choses à plat, de se demander si réellement on souhaite tout arrêter ou si c’est juste passager.

Je n’avais pas du tout envie de mettre mes filles à l’école. J’ai fait un bilan de la situation, certaines choses n’allaient pas du tout. J’ai changé certaines de mes habitudes (un long travail), et aujourd’hui tout va très bien, avec des hauts et des bas mais rien de méchant. Les moments de découragement ne dure pas longtemps, ils sont tout à fait normaux, et plus vite nous l’accepterez, plus vite ils passeront.

[À lire: les 7 ennemis des mamans ieufeuses]

 

5- Accepter de faire des erreurs et en tirer les leçons

Des erreurs, vous en ferez énormément. Bah oui, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Forcément, il y aura des ratés.

Après 4 années d’instruction en famille, je fais encore régulièrement des erreurs… Et je me suis rendu compte que c’était lors de ces moments que j’apprenais énormément.

Il faut garder en tête que c’est grâce aux erreurs que l’on s’améliore. Et puis, je trouve qu’il est important de montrer l’exemple à notre progéniture.

 

6- Ton compte en banque va parfois virer au rouge

L’école à la maison a un coût non négligeable. Je ne suis pas une acheteuse compulsive 🙃. Tout achat est réfléchi, on profite des animations et sorties proposées gratuitement par la ville et les autres structures. On emprunte nos livres à la bibliothèque. Mais, voilà, il y a des activités sportives à payer, du matériel pédagogique à acheter. Il faut apprendre, se former. Quand, on a plusieurs enfants et un seul salaire, le compte bancaire peut parfois vite virer au rouge.

Il faut apprendre à faire des concessions, revoir ses priorités, réduire ses dépenses, revenir à un mode de vie plus simple!!!

 

7- Il y a mille et une façon de travailler

Que ce soit pour des raisons financières ou parce que vous en ressentez vraiment le besoin, il faut savoir qu’il est possible d’allier instruction en famille et travail. Cela demande une certaine organisation et aussi une bonne dose d’imagination.

Grâce à Internet, il est possible de travailler de la maison. Beaucoup de métier existent!!! Graphiste, freelance, rédactrice web, formatrice, community manager, blogueuse, influenceuse et …. Je vous ferai un article spécifique prochainement.

Ça change de l’image qu’on a du travail. On travaillent souvent à son compte.
Ces métiers sont souvent inconnus. Et malheureusement, beaucoup de mamans ieufeuses ne savent même pas que ce “monde parallèle existe”. Cela permettrait également à certaines mamans de sauter le pas et de se lancer dans l’ief.

 

8- Difficile de séparer vie perso et moment d’instruction

Quand on découvre l’univers de l instruction en famille, on s’imagine parfois reproduire l’école mais à la maison. On imagine des moments pendant lesquels on sera maîtresse.

Certaines mamans se demandent même si il faut durant les temps d’instruction, évitez d’être trop maman; si il faut séparer vie perso et moment d’instruction.

Généralement, on se rend vite compte que d’une ce n’est pas si simple à mettre en pratique et surtout qu’apprendre peut se faire de plein de façons différentes. 

L’instruction en famille est un mode de vie. Et la vie n’est qu’apprentissages. On apprend partout et tout le temps.

[À lire: Instruction en famille: êtes vous prêtes à vous lancez?]

9- Vous ne serez plus jamais la même

J’ai littéralement changé!!! Toutes mes lectures concernant l’ief et l’éducation bienveillante m’ont permis de faire un travail sur moi. J’ai une meilleure opinion de moi, j’ai confiance en moi, mon enfant interieur se porte beaucoup mieux.

Je fréquente de nouvelles personnes. J’ai un nouveau travail. L’instruction en famille est un mode de vie à part entière. Je suis beaucoup plus libre qu’il y a quelques années!!!

Comme je l’ai dit plus haut ma vie prend un nouveau tournant et j’adore!!!

 

Et vous les mamans ieufeuses, quelles leçons avez vous tiré de l’ief?

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *